Syrie : « des missiles contre des civils »

Dans son dernier rapport, l’organisation de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch (HRW), dénonce l’utilisation par l’armée syrienne de missiles balistiques contre la population civile. Des engins capables de souffler plusieurs immeubles d’habitation en quelques secondes. Elle alerte aussi sur le recours de plus en plus fréquent aux bombes à sous-munitions. Entretien avec Peter Bouckaert, directeur de la division Urgences de Human Rights Watch et spécialiste des crises humanitaires.

audio :

Farouk Atig :

Peter Bouckaert, merci d’être avec nous, vous êtes le directeur de la division « Urgences », de l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch et spécialiste des crises humanitaires. Confirmez-vous l’utilisation de bombes à sous-munitions en Syrie ?

Peter Bouckaert, directeur de la section Urgences de HWR

Peter Bouckaert, HRW, directeur de la section Urgences de HWR :

Oui, je confirme. Les forces armées syriennes ont recours aux bombes à sous-munitions depuis l’an dernier. Et nous continuons a répertorier les nombreux cas de tirs de ce type de bombes par l’armée de l’air syrienne ou les troupes au sol.

Farouk Atig :

Human Rights Watch, dans son dernier rapport, fait aussi état de l’utilisation de missiles balistiques contre des zones résidentielles où ne se trouvent pourtant aucuns objectifs militaires,ce qui constitue une violation flagrante de la Convention de la Haye, relative au droit de la guerre. Le régime est-il en train de broyer son propre peuple ?

Peter Bouckaert, HRW :

Oui, on peut le dire. Human Rights Watch a repertorié différents cas de tirs de missiles balistiques dans la ville d’Alep au cours de ces dernières semaines. Ce sont des armes particulièrement dévastatrices. Il s’agit de missiles longue portée, de onze mètres de long, qui comportent des ogives à très forte capacité explosive. Quatre tirs de ce type ont été effectué à Alep, ils ont fait plus de 140 morts. La moitié des victimes étaient des enfants. Il s’agit de tirs aveugles, l’armée syrienne ne visait aucun objectif militaire. Il s’agissait pour elle de cibler des objectifs civils afin de faire le plus grand nombre de victimes possibles.

Farouk Atig :

Qu’en est il des tortures perpétrées contre les civils que le régime accuse de collusion avec la rébellion ? Y a-t-il toujours autant de cas signalés, notamment sur des enfants ?

Peter Bouckaert, HRW :

Plusieurs dizaines de milliers de Syriens, au bas mot, sont détenus actuellement dans les geôles syriennes. Nous continuons à répertorier de nombreux cas de cas personnes, décédées des suites de ces tortures. Nous avons également établi de nombreux cas d’exécutions sommaires perpétrées par le régime syrien. C’est absolument atroce : être détenu dans une prison syrienne, cela signifie littéralement plonger en enfer. La torture est très largement répandue en Syrie. La ligne rouge est très souvent franchie dans les prisons du régime, de nombreux prisonniers sont exécutés après leur détention.

Farouk Atig :

Dernière question Peter Bouckaert : comment pensez vous que la situation évoluera en Syrie au cours des prochaines semaines ?

Peter Bouckaert, HRW :

La situation en Syrie est extrêmement grave. Le nombre de massacres et de crimes perpétrés par le régime est considérable. Il est tout simplement inacceptable que ces tueries continuent. Mais nous répertorions de plus en plus de dérapages du côté de l’opposition et de la rébellion comme l’exécution des soldats loyalistes qui ont été capturés. Il y a aussi des cas de tortures et d’autres abus. Il y a un réel danger désormais que la guerre en Syrie se sectarise et s’amplifie. Il est primordial que la communauté internationale parvienne à s’unir et à trouver les moyens de sortir de la spirale de plus en plus sanglante dans laquelle est plongée la Syrie.

Sur le même sujet : Syrie, chronique d’un massacre ordinaire. Nos reportages à Alep, récit de 9 jours de tournage dans le nord de la Syrie.

The following two tabs change content below.
Farouk Atig
Farouk Atig, grand reporter, dirige Intégrales Mag

Related posts