La fuite aux Etats-Unis dʼAmérique

 

Vues de New-York

 

Quand le triomphant Ronald Reagan avait fait le déplacement à Berlin pour célébrer la chute du mur, les caméras ne disposaient pas de suffisamment de lumière pour irradier le héros. Où étaient les mineurs anglais dans la majestueuse cathédrale londonienne ?

La tragique semaine qui vient de se dérouler à Boston devrait nous obliger à une réflexion plutôt que de « prendre du dos », pour paraphraser ces mots empruntés à Rimbaud (in « Parade »). Il nous appartient de rembobiner la pellicule et de jeter un œil attentif aux « vieilles démences, démons sinistres ».

Quand l’univers soviétique a laissé place au triomphant capitalisme, tout ce qui vit le jour ensuite ne fut qu’horreur et oligarchies en tout genre. Les douze nouvelles républiques naissantes, acclamées par la communauté internationale, sont devenues des territoires de désespoir pour la majorité, et sources d’extraordinaires richesses pour bien des tyrans en devenir.

La route de l’espoir pour ceux qui voulaient mener une vie normale fut l’exil. Lent et difficile exil, qui a conduit la famille de ceux qui viennent de perpétrer les actes de Boston à arpenter les steppes d’Asie centrale en quête d’un inextricable asile aux Etats-Unis d’Amérique.

Aujourd’hui, le président Poutine et son homologue tchétchène unissent leurs forces et adressent leurs sympathies respectueuses au président Obama, criant à l’unisson leur volonté d’en découdre avec le « terrorisme », cette déclinaison générique qui suffit parfois à unir les hommes aux ambitions pourtant dissemblables autour d’un même projet.

Alors oui, prenons le temps de rembobiner unes à unes les images de la pellicule et fixons-nous au seul message que celles-ci adressent, sans nous laisser éblouir par l’horreur.

François Colcanap (correspondance aux Etats-Unis)

 

Sur le même sujet :

Boston : satisfecit et spéculations dans la presse américaine (le Monde)

Les frères Tsarnaev, des « amateurs » aux mains propres (Courrier international)

Ce que l’on sait des deux suspects des attentats de Boston (Rue 89)

The following two tabs change content below.
François Colcanap
François Colcanap est écrivain et journaliste, correspondant d'Intégrales Mag aux Etats-Unis.

Related posts