Bourquin, cet élu PS qui veut du bien (à l’UMP)

C’est un don estival qui aurait presque pu s’évaporer sous l’effet de la canicule, sauf que le mécène en question n’est autre que Christian Bourquin, un cacique du PS, assiégé de toutes parts par ses camarades depuis que celui-ci a eu l’outrecuidance de signer un chèque de 150 euros en faveur de l’UMP après l’invalidation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. Harlem Désir, premier secrétaire du PS, parle de « démarche démocrate sincère » mais considère que le président de la région Languedoc-Roussillon aurait mieux fait de « garder son chèque pour financer ses œuvres dans sa région ». Pendant ce temps, l’UMP se félicite de l’élan de solidarité des Français qui lui aurait permis d’atteindre les 8,3 millions d’euros.

 

Le Sarkothon bat son plein

Pas de doute : les Français ont le cœur sur la main et semblent prêts à tous les sacrifices, surtout quand la situation se fait pressante. Ce ne sont certainement pas les dirigeants de l’UMP qui oseraient prétendre le contraire, vue la « mobilisation citoyenne inattendue » des Français qui aurait déjà permis à la principale formation de l’opposition de récolter plus de 8 millions d’euros (sur les 11 requis), quatre semaines après le vibrant cri du cœur lancé par Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy, deux hommes que pourtant tout oppose mais que les circonstances actuelles ont plus que jamais rapprochés. Car après l’invalidation des comptes de campagne de la présidentielle de 2012, le parti risquait gros, même très gros : un transfert de son siège dans la périphérie du Mans ou de Mulhouse dans le meilleur des cas. Ou tout simplement la faillite, en cas d’impayé. C’est dire s’il y avait urgence…

Les militants sont sur le pont

Depuis près d’un mois, sympathisants et militants de l’UMP sont sur le front, l’échéance de remboursement des 11 millions d’euros étant jusqu’à il y a quelques jours encore fixée au 31 juillet. Selon toute vraisemblance néanmoins, les efforts de la trésorière du parti Catherine Vautrin pour obtenir une rallonge de deux mois supplémentaires ont porté leurs fruits. Et celle-ci d’ajouter que le nombre de donateurs aurait très largement dépassé les 90.000 personnes.

Sénateur divers gauche et président socialiste de la région Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin (ici à gauche) a fait un don de 150 euros à l'UMP.
Sénateur divers gauche et président socialiste de la région Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin (ici à gauche) a fait un don de 150 euros à l’UMP.

A cette mobilisation record, vient s’ajouter le merveilleux élan de solidarité dont a fait preuve une partie de la classe politique française, de gauche comme de droite, pour permettre au navire de la rue Vaugirard de ne pas sombrer. Soucieux de maintenir le champ politique dans sa diversité, de nombreux élus n’ont ainsi pas hésité à mettre leurs différences de côté pour éviter le naufrage à la formation toujours à la recherche de son chef. C’est le cas du socialiste Christian Bourquin, sénateur divers gauche et président de la région Languedoc-Roussillon qui a adressé un chèque de 150 euros au siège de l’UMP assorti d’un courrier explicatif à son président par intérim, Jean-François Copé, dans le quel il explique les « raisons de son geste » (voir ci-dessous).

Courrier signé de Christian Bourquin, sénateur divers gauche et président de la région Languedoc-Roussillon, à l'attention de Jean-François Copé.
Courrier signé de Christian Bourquin, sénateur divers gauche et président de la région Languedoc-Roussillon, à l’attention de Jean-François Copé.

 

La volée de bois vert de Harlem Désir

Une « démarche démocrate sincère » dont s’est félicité le premier secrétaire du PS, qui n’a pas manqué toutefois de rappeler à l’ordre l’élu socialiste. Harlem Désir considérant que Christian Bourquin aurait sans doute mieux fait de « garder son chèque pour financer ses œuvres dans sa région », taclant au passage le président de l’UMP qui selon lui a « d’abord pour préoccupation ses propres finances », allusion à la conférence rémunérée que le député-maire de Meaux a tenue la semaine dernière au Congo. Et le socialiste de poursuivre ainsi : « Il (Jean-François Copé) est censé être au service de l’intérêt général de notre pays en tant qu’élu de la République, il n’est pas un ancien élu qui aurait maintenant des activités privées », ajoutant que les conférences tarifées des socialistes Michel Rocard et Lionel Jospin ne sont en rien comparables.

 

Sarkozy a-t-il mis la main à la poche ?

Mais le geste totalement désintéressé de Christian Bourquin n’est pas le seul à faire réagir la classe politique. Car à droite, certains élus reprochent plutôt au principal responsable du séisme, autrement dit à Nicolas Sarkozy, d’avoir fait montre d’une générosité somme toute limitée pour venir en aide à sa formation politique qu’il a lui-même plongée dans le gouffre. C’est le cas du député UMP de Paris Bernard Debré qui s’est montré inhabituellement sévère à l’égard de l’ancien chef de l’état : « Nicolas Sarkozy a donné 7.500 euros, bien sûr. Oserais-je dire qu’il aurait pu donner un peu plus parce qu’il était caution solidaire ? (…) J’aurais aimé qu’il le fasse et qu’il puisse montrer l’exemple », a-t-il ajouté, sans manquer de préciser avoir lui-même signé un chèque de 2.500 euros à titre personnel.

Christian Bourquin, lui, sait que cet acte totalement désintéressé pourrait peut-être lui épargner des déconvenues électorales. Craignant en effet des accords UMP/FN à l’approche des municipales, l’élu de gauche dit également compter sur l’esprit républicain du patron de l’UMP qu’il invite à ne pas franchir « certaines limites républicaines ».

Désintéressé plus que jamais, donc…

 

Farouk Atig et Jean-Philippe Sapeur.

Sur le même sujet :

Harlem Désir tacle Christian Bourquin (France 3)

Dons à l’UMP : 8,3 millions récoltés, dont un chèque d’un élu PS (LCI)

UMP : Sarkozy remercie les donateurs, Debré pense qu’il aurait pu donner plus (TF1)

The following two tabs change content below.
François Colcanap
François Colcanap est écrivain et journaliste, correspondant d'Intégrales Mag aux Etats-Unis.

Related posts