JP Sueur : « Nous devons faire bloc autour de Jean-Marc Ayrault »

—————-

Dossier spécial

(suite)

—————-

Chaque jour, une figure majeure de la politique commente la dégringolade des deux chefs de l’exécutif dans les sondages. Aujourd’hui, Jean-Pierre Sueur, Sénateur du Loiret et Président de la Commission des lois de la Haute Assemblée.

 

 

 

Farouk Atig, Intégrales Productions :  

« Malek Boutih, député de la majorité (qui a pu se faire élire aussi grâce à la « dynamique Hollande » de 2012) demande au chef de l’état de procéder à un remaniement gouvernemental. C’est votre avis aussi ? »

Jean-Pierre Sueur, Président de la Commission des lois du Sénat :

 « Je suis en total désaccord avec cette déclaration. Jean-Marc Ayrault assume avec courage une tâche nécessaire et difficile. Chacun sait qu’il faut réduire la dette, donc les dépenses, revoir la fiscalité en prenant en compte l’impératif de justice, aider les entreprises à créer des emplois. Tout cela est difficile mais indispensable. »

 

Intégrales Productions :

« Selon ce même Malek Boutih et d’autres ténors socialistes, Martine Aubry est la personnalité la plus à même de redresser le gouvernement en ces temps de déroute. Partagez-vous cet avis ? »

 

Jean-Pierre Sueur, Président de la Commission des lois du Sénat :

 « Je connais les grandes qualités de Martine Aubry*, son attachement aux valeurs de la gauche, son goût de la réforme. Mais le choix du Premier ministre et des membres du Gouvernement appartient au Président de la République et à lui seul. Nous devons faire bloc autour de Jean-Marc Ayrault qui assume avec courage une politique de redressement de la France. Ce n’est pas la meilleure façon de le soutenir que de passer son temps à faire des plans sur la comète. »

 

Intégrales Productions :

« Les dernières enquêtes d’opinion indiquent que le chef de l’État est le président le plus impopulaire depuis 1954, s’agit-il à votre avis d’un problème de message ou de personnalité et que faire pour y remédier ? »

Jean-Pierre Sueur est président de la Commission des lois du Sénat.

Jean-Pierre Sueur, Président de la Commission des lois du Sénat :

« François Hollande tient le cap dans un moment difficile. Toute sa politique tient en peu de mots : une France respectée au plan international, comme on vient de le voir encore récemment ; une France solidaire ; une France qui donne la priorité au développement et à la création d’entreprises et d’emplois. Les sondages, ça va et ça vient, comme vous le verrez. François Hollande tient le cap et il a raison. »

 

Intégrales Productions :

« Ce qui met mal à l’aise les Français, c’est que François Hollande soit un président normal, ou plus exactement, un homme normal qui préside. S’il déchaîne une passion démesurée, c’est aussi parce qu’il a tenu à dépassionner sa fonction. Doit-il maintenir le cap ? »

Jean-Pierre Sueur, Président de la Commission des lois du Sénat :

« Il n’y a pas de modèle tout fait de Président de la République. Chacun a sa personnalité. Il me paraît naturel que François Hollande reste lui-même, tout simplement. »

*Sollicitée par la rédaction, la Maire de Lille n’a pas daigné répondre à nos questions.

Related posts