public-interest-public-awareness-ads-36-1

Liker n’est pas aider ! Quand les ONG tirent le signal d’alerte

Au départ, il y a ce constat : les campagnes publicitaires des associations humanitaires rencontrent un succès sur les réseaux sociaux, et pourtant, les volumes de dons sont bien en deçà du nombre de « likes » et de « partages ». A travers une campagne d’affichage, l’ONG américaine Catholic Relief Services exprime les limites du spot viral sur Facebook. Lever le pouce, ce n’est pas encore donner un coup de pouce.

 « Liker n’est pas aider », rappellent ces deux affiches réalisées par Crossby marketing (USA, 2014).

Des limites de la communication virale

Les personnes dans la nécessité, photographiées en contre-plongée, se heurtent à une forêt de pouces levés, qui les entoure sans les soutenir cependant.

public-interest-public-awareness-ads-36-1 public-interest-public-awareness-ads-36-2

Des visages qui ne se rencontrent pas, des pouces en l’air qui n’osent aucun contact : l’ONG de Baltimore montre du doigt une forme contemporaine de sympathie caduque, que le lecteur de l’affiche print, supposé plus en prise avec la réalité, aura la présence d’esprit de corriger en actant son soutien par un don.

public-interest-public-awareness-ads-36-2

Lila Neval, avec Clara Schmelck

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Vous pouvez également lire