images-2

A Bagdad, les chrétiens craignent que le hashtag ن ne reste lettre morte

– ENQUETE –

Après avoir vidé Mossoul de sa population chrétienne, les fondamentalistes de l’EIIL menacent la communauté nazaréenne de la capitale irakienne. Sur les réseaux sociaux, en Europe, le soutien aux chrétiens d’Irak se structure autour du hashtag « ن « . Les Chrétiens de Bagdad attendent de cette solidarité virtuelle qu’elle trouve des formes concrètes. 

Photo : F.A, © Intégrales Productions
Photo : F.A, © Intégrales Productions

– L’enquête de Farouk Atig, pour iTélé.  

Le #ن peine à sortir de la sphère du voeu pieux

Depuis le 10 juin 2014, les fondamentalistes de l’EIIL ont forcé les chrétiens de Mossoul à répondre à un ultimatum : partir, se convertir à l’islam ou payer « la dîme des infidèles ». Leurs maisons ont été marqués de la lettre « ن « , (« n », comme « nasrani », nazaréen, en référence à Jésus de Nazareth) deviennent propriété de l’EIIL.

En signe de compassion, de nombreux internautes, dont des journalistes et des élus,  affichent le « n » arabe sur leur profil Twitter et Facebook. A la suite de cet « engagement », les manifestations publiques se sont succédé en France, notamment à Paris et à Lyon, cela sous l’impulsion d’élus dont les orientations politiques et les confessions religieuses sont diverses, à l’instar de Rachida Dati, de Nathalie Kosciusko-Morizet ou de Philippe Kaltenbach.

Ce mouvement récent de solidarité virtuelle avec les Chrétiens d’Irak se traduit-il concrètement par des élans de solidarités visibles ? La question se pose à échelle des individus et à échelle des Etats. L’envoi de vivres, de lettres de soutien, de contacts à l’étranger s’est-il intensifié ces dernières semaines ? Les gouvernements sont-ils entrain de mettre en place des dispositifs exceptionnels de droit d’asile au bénéfice de cette communauté qui souffre de persécutions revendiquées par l’EIIL ? Notre enquête démontre que ces soutiens peinent à s’extraire de la sphère   du voeu pieux.

 

Vers un assouplissement du droit d’asile pour les chrétiens d’irak ?

Suite aux mobilisations sur les réseaux sociaux et aux manifestations publiques qu’elles ont pu encourager, la France a décidé de tendre la main aux chrétiens d’Irak. Ce 30 juillet, le ministère de l’intérieur a décidé d’assouplir le droit d’asile pour les citoyens  qui se déclarent persécutés par les islamistes en raison de leur appartenance à la religion chrétienne. Les personnes sont invitées à déposer un dossier dans une antenne consulaire française. Les formulaires peuvent être remplis à l’ambassade de France à Bagdad, ou au consulat d’Erbil.

 

A lire aussi : http://www.integrales-productions.com/2014/07/27/a-bagdad-les-chretiens-refusent-de-parler-de-guerre-de-religion/

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Vous pouvez également lire