L’EIIL aux portes de la ville : C’est Bagdad qu’on assassine

ENTRETIEN AUDIO AVEC FAROUK ATIG, EN DIRECT DE BAGDAD –

A travers un entretien audio en direct de Bagdad, mercredi 30 juillet, Farouk Atig (Grand Reporter, Intégrales Productions), revient sur la menace exercée par les hommes de l’EIIL sur la capitale irakienne : encerclement, actes de terreur, persécutions des chrétiens, et, dans une moindre mesure, des musulmans chiites. Sur place,  l’imminence d’une réaction militaire internationale  est sur toutes les lèvres.

Le quartier sunnite de Bagdad. Photo : Farouk Atig, Copyright Intégrales Productions
Le quartier sunnite de Bagdad. Photo : Farouk Atig, Copyright Intégrales Productions

Plus d’une quinzaine d’attaques à la voiture piégée, d’engins explosifs improvisés et de mortiers ont retenti dans la ville et sa périphérie depuis le 25 juin, dont six au cours de la journée du 19 juillet. Mercredi, l’EIIL a encore revendiqué un attentat, tuant 33 personnes dans un quartier chiite de la capitale. Peut-on parler d’un changement de stratégie de la part de l’EIIL ?

Farouk Atig, à Bagdad :

La fin du Ramadan a t-elle annoncé une intensification de la violence et de l’usage de la force par les hommes de l’EIIL sur les civils ?

F.A : 

Les USA ont déployé 775 soldats sur place et ont augmenté la fréquence des vols de leurs drones à 50 décollages quotidiens. En plus, la Russie honore des contrats d’armements signés en 2012 pour des avions de chasse Soukhoi Su-25 et des hélicoptères de combat Mi-35. Une coopération militaire entre les deux pays pour combattre l’EIIL est en cours de discussion. Comment les habitants de Bagdad accueillent-ils les troupes étrangères qui sont entrain de se déployer en Irak ?

The following two tabs change content below.
Farouk Atig
Farouk Atig, grand reporter, dirige Intégrales Mag

Related posts