En Libye, l’EI s’en prend à la presse locale

Les corps de cinq journalistes de la chaîne Barqa TV,  une télévision locale libyenne, ont été retrouvés près de la ville de Baïda (à l’Est de Benghazi). Un responsable militaire libyen qui a imputé leur assassinat aux djihadistes de l’Etat islamique (EI). Une information confirmée par nos sources locales.

Les journalistes étaient portés disparus depuis aout dernier. A l’époque, nous avions pu rencontrer des leaders d’Aube Libyenne, un groupe fondamentaliste qui nous disait se distancer de Daech sur la question de la liberté de la presse. L’homme nous expliquait particulièrement la nécessité de maintenir un vivier de journalistes locaux, sans quoi les libyens ne pourraient adhérer de gré à une formation politique dirigée par Aube Libyenne.

 


Photographie : Zaouia, I.P

The following two tabs change content below.
Farouk Atig
Farouk Atig, grand reporter, dirige Intégrale

Vous pouvez également lire