hercule-contre-hermes

Hercule contre Hermès : un feuilleton marocain

Hercule contre Hermès / هرقل ضد هيرمس, documentaire réalisé par Mohamed Ulad en 2011 relate l’histoire édifiante de dix années de conflits entre une famille de paysans, les El Miktiri (dont l’un des fils est surnommé Hercule en raison de sa force) et le richissime héritier, Patrick Guerrand-Hermès. En juin 2015, le riche héritier continue d’harasser le réalisateur marocain de procès pour diffamation.

Le documentaire de Mohamed Ulad, tournée entre 2008 et 2011, nous énerve en nous immergeant dans les tensions foncières de deux familles voisines marocaines. Partick Guerrand-Hermès possède 500 hectares de terrain qui jouxte une plage de 10 kilomètres, près d’Asilah, un village situé au sud de Tanger. Mais problème : il lui manque les 1700 m2, qui appartient à une famille que le film montre brave, unie et modeste, déterminée plus que tout à rester sur ses terres.
hercule-contre-hermes

Le documentaire avait remporté le Trophée Francophone du Meilleur Documentaire en 2014, outre sa sélection à Cannes, une dizaine de prix dans les festivals, et le privilège d’être diffusé sur Arte et sur la chaîne marocaine M2 en 2012.

Her après-midi, lundi 15 juin, le réalisateur marocain devait se présenter devant le Tribunal de Grande Instance de Paris pour répondre d’une accusation de complicité de diffamation, lancée par les avocats de Patrick Guerrand-Hermès depuis la diffusion du documentaire sur la chaîne nationale marocaine. L’ex-président de la Fédération internationale de polo, Guerrand-Hermès a porté plainte à plusieurs reprises contre le documentaire et son réalisateur, « pour la violation de la vie privée, du droit à l’image et de diffamation », précise le Huffington Post Maroc.

Ironie de l’histoire : l’attitude de Guerrand-Hermès semble corroborer la version des faits présentée par le documentaire. D’après l’avocat d’Ulad Mohand, Maître Reda Oulamine, la plainte pour diffamation d’Hermès contre son client a donné lieu à cinq audiences par le tribunal d’Asilah. « Le fait qu’une telle affaire judiciaire traîne depuis 2013 est anormal »,  fait valoir l’avocat au HuffPost Maroc.

Le teaser du documentaire :

The following two tabs change content below.
Farouk Atig
Farouk Atig, grand reporter, dirige Intégrale

Vous pouvez également lire