Russie : un scrutin sans surprises

Dimanche 19 septembre, les Russes se sont rendus aux urnes  pour désigner les futurs députés qui siégeront à la Douma ainsi que certains gouverneurs et Parlements régionaux. Le scrutin n’avait jamais aussi peu mobilisé depuis la chute de l’URSS. Le parti dirigé par Vladimir Poutine, Russie unie, est arrivé largement en tête avec 54,2 des voix sur 90% des bulletins dépouillés. Le parti d’extrême droite LDPR poursuit son inquiétante percée : la formation est au coude-à-coude avec le Parti communiste russe, avec respectivement 13,3% et 13,5% des suffrages. Le premier améliore  son score de presque 3 points par rapport au scrutin de 2011 alors que les communistes en perdent plus de 5.

Cas de fraude 

Publicité dans les rues de Moscou
Publicité dans les rues de Moscou

Des cas de fraude ont été signalés. Le ministre russe de l’Intérieur a confirmé qu’un bourrage d’urne constaté dans la ville de Rostov sur le Don a été rapporté par une vidéo postée sur Youtube. L’incident avait été documenté par des enregistrements audio. Une enquête a été ouverte, ce qui n’a pas empêché la commission électorale de conclure que les élections s’étaient  déroulées « de manière tout à fait légitime ».

The following two tabs change content below.
Emilie Rached

Emilie Rached

Emilie Rached est anthropologue. C'est la correspondante d'Intégrales Productions pour l'Europe de l'Est, les Balkans, et la Turquie.

Related posts