Naspers, l’empire médiatique sud-africain

Comment Naspers, société sud-africaine de presse, est devenu un empire médiatique présent dans 130 pays ? Focus sur un GAFA que l’on ne connait pas.

On entend peu parler d’elle dans la presse européenne. Et pourtant, avec plus de 73 milliards de dollars en août 2016, Naspers se classe parmi les dix premières sociétés Internet en termes de capitalisation boursière. Cette entreprise de presse fondée au Cap en 1915 est devenue une multinationale de médias et services Internet qui intervient dans plus de 130 pays. Le basculement dans l’univers de services internet et des plateformes électroniques à fait changer l’échelle des activités de cette société sud-africaine.

disbook-2015-coverEn l’espace de 30 ans la société est passée d’un chiffre d’affaires réalisé en totalité dans le secteur de la presse et inférieur à un milliard de dollars (notre estimation), à un chiffre d’affaires dépassant désormais les 10 milliards de dollars et ou la contribution de la presse ne dépasse pas 5 % du total.La société assure désormais 68 % de ses recettes à partir du commerce électronique et de l’Internet.En 2016, 77 % du chiffre d’affaires de Naspers provient m de l’extérieur du pays. Ses principales activités, outre la presse et l’édition, sont le commerce électronique (annonces classées, commerce de détail en ligne, places de marchés, sites comparatifs, paiements en ligne, tourisme), et la télévision payante.

Les filiales audiovisuelles (M-Net, Multichoice à travers DStv et GOtv) desservent plus de 10 millions d’abonnés répartis dans plus de 50 pays d’Afrique. Les participations dans d’autres régions dont l’Europe (Italie, Grèce, Chypre)[+] et la Thaïlande ont été progressivement revendues. ShowMax, le dernier service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) lancé en 2015, est censé anticiper sur l’arrivée éventuelle de Netflix en Afrique.

Virage numérique

Depuis 2000, la presse et l’édition de livres ont été regroupés au sein de Media 24, la première société d’édition papier et numérique d’Afrique du Sud avec 80 titres de presse et 40 magazines. En 2002, Media24 a lancé le premier tabloïd destiné à la classe ouvrière, The Daily Sun. Le lectorat a dépassé rapidement le million et s’élevait à 5,5 millions en 2012. La société touche 13 millions d’utilisateurs à travers ses sites web.

La filiale numérique, 24.com a accéléré la migration des services vers les mobiles qui représentent 80 % du trafic et 70 % des pages consultées sur ses sites. L’activité traditionnelle d’impression et de fabrication est exercée par Novus Holdings Limited. L’édition de livres en Afrique du Sud est aux mains de ses deux filiales, Jonathan Ball Publishers et de NB Publishers. La société détient aussi des participations au Brésil dans Abril (participation de 30 % en 2006, premier groupe de presse magazine brésilien), ainsi qu’en Chine (une participation stratégique de 9.9 % acquise en 2004 dans la Beijing Media Corporation, l’une des principales sociétés de presse chinoises, éditrice du Beijing Youth Daily, ainsi que 37 % dans le premier éditeur de presse sportive, Titan Media).

Développement international

Au cours des dernières années, la société a développé des opérations dans des régions en expansion rapide : en Afrique, en Asie (Chine, Inde…), au Brésil et dans le reste de l’Amérique du Sud, ainsi qu’en Russie et en Europe centrale et de l’Est. Nasper a pris des parts dans Tencent en Chine, numéro un mondial de l’industrie des jeux vidéo et leader des réseaux sociaux chinois, Flipkart pour le commerce électronique en Inde, et Mail.ru en Russie.

Les plateformes Internet et de commerce électronique incluent le commerce électronique de détail (« Etail ») avec Allegro, Avenida, eMAG, Flipkart, Konga, Markafoni, Souq, et Takealot, les comparateurs en ligne avec Buscapé, 7Pixel, PriceCheck, Heureka et Ceneo. Les activités d’annonces classées électroniques dont les recettes proviennent de l’inscription et du paiement des promotions sont en plein développement, notamment sur les mobiles. Elles interviennent sur des places de marchés et connectent plus de 300 millions d’acheteurs dans plus de 40 pays. OLX, Avito et Letgo sont devenues les numéros 1 mobile dans plus de 20 pays.

En 2015, la compagnie employait 27 000 personnes et revendique avoir touché presque 3 milliards d’utilisateurs d’Internet en 2015. Le secteur de l’imprimé, l’activité historique du groupe, ne représente plus que moins de 5 % du chiffre d’affaires Le secteur de l’Internet est de loin le premier du groupe assurant 68 % du chiffre d’affaires (58 % en 2014), soit 8, 237 milliards de dollars dont 5, 417 proviennent de Tencent, 2,647 des autres activités de commerce électronique et 173 millions de mail.ru. Le second secteur est celui de l’audiovisuel avec 3, 413 milliards de dollars.Mais l’arrivée de Netflix sur le continent africain pourrait à nouveau rebattre les cartes.

Avec Ina Global.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Related posts