56108d94000a06dc5a184c855b746751206b282c-1

La 7e journée de la presse en ligne sous le signe de l’optimisme

Vendredi 9 décembre, s’est déroulée la 7e journée annuelle de la presse en ligne (JPEL) à la Gaîté lyrique. Organisée par le Spiil (Syndicat de la presse d’information indépendante en ligne), la rencontre a rencontré son objectif  : affirmer la presse comme un secteur d’avenir.

Innovation

La 7è rencontre annuelle de la presse en ligne, organisée par le SPIIL, a accueilli environ 300 participants et réuni 34 intervenants.

Invité de la séance d’ouverture, le PDG du quotidien danois Børsen, Anders Krab-Johansen a témoigné d’une reconversion numérique réussie : plus d’un siècle après sa création, le journal a fait évoluer son modèle vers l’abonnement numérique payant. Pari gagnant, puisque sa  rentabilité a augmenté.

Plusieurs entrepreneurs sont ensuite venus partager leur expérience de création de média, venant nourrir la démonstration qu’innover dans la presse en ligne peut être rentable. (Et si !)

56108d94000a06dc5a184c855b746751206b282c-1L’innovation dans le format (Le 1, Spicee, Cfactuel), dans le traitement (Brief.me, L’Imprévu, Les Jours par exemple), et dans le modèle économique à but non lucratif (cafébabel, Sans_A, Orient XXI) sont les trois leviers efficaces d’une presse en ligne dont le SPIIL a choisi de montrer l’aspect bouillonnant.

La journée a aussi été l’occasion d’évoquer l’innovation dans mes médias qui a eu lieu par le passé. Olivier Tesquet, actuel journaliste à Télérama, est revenu sur Owni, un des premiers pure-player d’information en France.

Indépendance 

« Cette 7e journée de la presse en ligne était aussi l’occasion pour le Spiil de renforcer son engagement autour de la notion d’indépendance« , a rappelé le syndicat en ajoutant que « la rentabilité des entreprises de presse était un des premiers garants de cette indépendance« .

Un constat partagé avec d’autres organisations qui regroupent des entreprises de l’information et de la culture (radios et télés avec le SIRTI, éditeurs de livres avec l’Alliance internationale des éditeurs indépendants).

Convention collective

A l’occasion de la rencontre du 9 décembre, le SPIIL a signé la Convention collective des journalistes. « Les 150 éditeurs de presse adhérents du Spiil appliquent déjà cette convention collective. En effet, ce texte élaboré en 1976 et refondu en 1987 est d’application étendue depuis 1988. Le Spill, depuis sa création en 2009, rappelle à ses adhérents cette obligation sociale (notamment dans son Guide des bonnes pratiques des éditeurs de presse en ligne), et les aide à la mettre en œuvre. », tient à clarifier le syndicat.

Le SPIIL a apposé sa signature sur les accords de branche dérivés de la convention collective : récemment l’avenant de révision de l’accord national relatif au régime de prévoyance des pigistes, signé le 24 septembre 2015, ou encore l’avenant à l’accord national sur la formation professionnelle, concernant les pigistes, signé le 9 mars 2016, précise le syndicat sur son site. Autant d’éléments qui vont dans le sens d’une garantie effective de l’indépendance de la presse.

 

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Vous pouvez également lire