Syrie : les enfants de la guerre

Un document exclusif de Farouk Atig et Ahmed Deeb

Pendant quinze jours au début de l’été dernier, 2 reporters ont pu suivre en exclusivité le quotidien de jeunes combattants djihadistes proches d’Al-Qaida. Leur film, jamais diffusé à la télévision, est à découvrir en exclusivité sur Intégrales Mag (voir vidéo plus bas). Farouk Atig, co-réalisateur de ce document, raconte les coulisses de ce tournage dans un entretien à découvrir ici.

Comme le rappelait Régis le Sommier, directeur adjoint de la rédaction de Paris Match, dans un entretien accordé à nos confrères de Causeur, « aujourd’hui, un journaliste occidental ne peut pas se rendre dans les zones rebelles d’Alep. Si l’Etat islamique est pratiquement inexistant à Alep, la rébellion y est dominée par des groupes djihadistes tels que Nour-eddine al-Zinki, Fatah ach-Cham (anciennement le Front Al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda) ou Jaysh al-Moujahiddine. »

Son dernier livre « Les mercenaires du calife », revient sur l’itinéraire des djihadistes de Paris, Bruxelles et Istanbul. Le reporter, qui a suivi les forces pro-gouvernementales syriennes cet hiver, ajoute ceci : « On a publié dans Paris Match les seuls vrais reporters qui ont passé quinze jours avec les islamistes d’Ahrar ach-Cham dans la province d’Idleb : Farouk Atig et Ahmed Dib. Les autres « journalistes » du camp rebelle sont plus ou moins des activistes. »

« Syrie : les enfants de la guerre », un document exceptionnel à voir ici :

 

De cette immersion qui aura duré quinze jours au total est né leur dernier documentaire de 37 minutes issu de leur tournage réalisé cet été en exclusivité auprès des rebelles syriens à Alep et Idlib.

Entretien avec Farouk Atig, co-auteur de « Syrie : les enfants de la guerre »:

 

 

 

 

La rédaction

 

The following two tabs change content below.

Related posts