On achève bien les chevaux

Au coeur du Sud-Ouest de la France, l’association L214 multiplie les enquêtes chocs pour dénoncer la maltraitance animale dans les abattoirs. Ses méthodes sont contestées, mais son impact dans le débat public croît. Nous réeditons ici un reportage mené par nos équipes en 2013.

 

R E P O R T A G E

 

Voir la vidéo :

 

 

Menaçant, Jean-Claude Olivier l’a été à plusieurs reprises à l’encontre de notre équipe qui l’a rencontré la semaine dernière dans le Tarn-et-Garonne, alors que dans le même temps celui-ci clame haut et fort son innocence et qu’il se dit victime d’un complot ourdi par d’anciens employés.

Situé à Réalville, dans le Tarn-et-Garonne, le domaine de Jean-Claude Olivier s’étend sur près de 140 hectares. Image : Intégrales Productions (avril 2013)

Pas plus tard que ce matin, l’homme de 67 ans a tenu à nous signaler qu’il avait pris attache avec les renseignements généraux, en quête d’informations à notre sujet. Des méthodes plutôt surprenantes pour quelqu’un qui prétend n’avoir « rien à cacher », et qui s’apparentent clairement à de l’intimidation.

Propriétaire des «Elfes blancs» à Réalville, Jean-Claude Olivier est soupçonné de maltraitance animale. Image : Intégrales Productions (avril 2013)

Cet éleveur de chevaux à la tête de la célèbre « écurie des Elfes Blancs », à Réalville, est accusé par une association de protection des équidés de maltraitance animale. Cette dernière a déposé la semaine dernière un dossier de près de 300 pages au Parquet de Montauban chargé de statuer sur le bien-fondé de cette plainte.

Reportage : Farouk Atig – Montage : William Dassonville

Voir aussi :

Réalville : Soupçons de maltraitance aux écuries des Elfes Blancs (La dépêche)

Tarn-et-Garonne : plaintes contre un élevage de chevaux pour mauvais traitement (France 3)

The following two tabs change content below.

Related posts