« Mali Twist » : Malick Sidibé, l’oeil de Bamako à la Fondation Cartier

En devenant « l’oeil de Bamako », Malick Sidibé a sorti l’Afrique des clichés ethnographiques pour capter sur le vif une jeunesse éprise d’indépendance qui danse jusqu’à l’aube le long du fleuve Niger.

L’exposition « Malick Sidibé, Mali Twist » à la Fondation Cartier pour l’art contemporain présente 250 photographies, des œuvres iconiques aux tirages vintage inédits du photographe béninois qui a marqué les années post-indépendance.
Malick Sidibé a parcouru les soirées de Bamako avec son Kodak Brownie Flash pour photographier cette jeunesse s’appropriant les danses venues d’Europe et de Cuba : le rock et le twist. Instant de joie pour nos yeux immobiles.

Fête lointaine

On glisse dans l’ambiance des soirées de Bamako sur la bande-son sixties créée pour l’occasion. Amusement satiné de tristesse. La fête est passée, les passants essayent de donner une présence magique à des pas de danse qu’ils n’entendent pas. En s’amusant à prendre la pose dans le « Studio Malick » version 2.0., ils incantent une fête lointaine.

Fondation Cartier pour l’art contemporain
Du 20 octobre 2017 au 25 février 2018
261 boulevard Raspail, 75014 – M° Raspail (4/6)
Du mar. au dim. de 11h à 20h – Le mar. jusqu’à 22h – Fermé le lun.
Visite guidée gratuite du mar. au ven. à 18h
Tarif : 10,50 € – Tarif réduit : 7 € – Gratuit -13 ans – Gratuit -18 ans mer.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - aussi à la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...). SITE PERSO : claraschmelck.com

Related posts