SOUTIEN A LA JOURNALISTE NADIA DAAM

AU CÔTÉ DE PLUSIEURS AUTRES MÉDIAS, INTEGRALES SOUTIENT LA JOURNALISTE NADIA DAAM, OBJET DE HARCÈLEMENT ET DE MENACES APRES AVOIR POUR AVOIR DÉNONCÉ DANS UNE CHRONIQUE SUR EUROPE 1 LE SABOTAGE D’UN NUMÉRO DE TÉLÉPHONE DESTINÉ À AIDER LES FEMMES VICTIMES DE HARCÈLEMENT SEXUEL.

Ils se dissimulent derrière l’anonymat de Twitter, ou encore du forum de discussion de jeux-video.com pour harceler et menacer la journaliste Nadia Daam après que celle-ci a dénoncé le sabotage d’un numéro dit « anti-relous ». Attaques contre ses comptes électroniques, injures pornographiques, menaces de mort, menaces de viol, menaces sur son enfant, tentative d’intrusion à son domicile au milieu de la nuit : voilà ce que subit la journaliste pour avoir dénoncé, dans une chronique diffusée sur Europe1, le sabotage d’un numéro de téléphone destiné à aider les femmes victimes de harcèlement de rue par des activistes issus de ce forum 18-25.

2ed017d_31277-j8hcv5.j6oz7fzuxrLe « numéro anti-relous » devait être un « outil de plus » pour lutter contre le harcèlement sexuel : un numéro de téléphone « antirelou » a été créé, vendredi 27 octobre, par deux militants féministes, Clara Gonzales et Elliot Lepers: un numéro unique, le 06 44 64 90 21, à donner à quelqu’un qui vous le demande avec insistance, histoire de se débarrasser du « relou » (« lourd », en verlan ; insistant).

The following two tabs change content below.

Related posts