« Time », la fin d’une époque

Le groupe de presse américain Meredith Corporation a annoncé dimanche son intention de racheter son concurrent Time, éditeur des magazines Time et Fortune, pour 1,84 milliard de dollars (1,5 milliard d’euros). Time Inc réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 3 milliards de dollars.

Meridith est un groupe de médias américain qui exploite notamment 17 stations de télévision locales aux Etats-Unis? Il réalise un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 1,7 milliard de dollars.

Ce nouvel empire médiatique représente 200 millions de consommateurs et pourrait rapporter 2,7 milliards de dollars de revenus publicitaires, – dont déjà 700 millions de dollars en publicité via internet.

« Parmi les financements obtenus par Meredith pour accomplir cette opération figurent 650 millions de dollars prêtés par Koch Equity Development, un fonds qui appartient aux frères Charles et David Koch, des magnats du pétrole richissimes, d’obédience libertarienne, proches de l’aile droite du parti républicain. », s’enquiert La Tribune. La question se pose de l’indépendance éditoriale de ce news magazine généraliste qui agissait comme un prescripteur d’opinion bien au delà de la société américaine. Pour Le Monde, le rachat du Time par son concurrent marque « la fin d’un âge d’or. », celui où le Time triomphait face aux autres titres de presse. Avant internet.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - aussi à la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...). SITE PERSO : claraschmelck.com

Related posts