Frédéric Bosser : « Les Arts Dessinés parlent de tout ce qui part du dessin et qui va devenir de l’art »

ENTRETIEN

L’homme nous reçoit dans un grand bureau blanc qui donne envie de dessiner sur les murs. Frédéric Bosser dirige déjà la publication du mensuel dBD, consacré à l’actualité de la bande dessinée, ainsi que de la revue de pré-publication de bande dessinée L’Immanquable, deux titres qui revendiquent l’équilibre financier. A ses yeux, créer une troisième offre de presse exclusivement print était indispensable. D’un coup de crayon, le directeur de la publication esquisse son ouvrage : un nouveau Mook de 155 pages consacré à l’art sous toutes ses manifestations, ses métiers et ses modes de diffusion. Intitulé Les arts dessinés, le trimestriel, édité par DBD, célèbre le papier de 180 grammes. Il est diffusé en kiosques depuis hier, lundi 18 décembre, et le sera en libraires dès le 5 janvier, en France et en Belgique. Diffusé à hauteur de 25 000 exemplaires, il est vendu 12 euros. Une formule d’abonnement annuel est également proposée.

Les-arts-deinesSur le plan éditorial, le magazine prolixe explore le monde du dessin, de l’illustration jeunesse, du théâtre, de l’architecture, de la mode, de la bande dessinée,… « Les arts dessinés parlent de tout ce qui part du dessin et qui va devenir de l’art« , signifie le créateur de la revue. Le Mook propose des illustrations et des écrits d’amoureux du dessin et de personnes aux métiers divers comme des dessinateurs de presse, auteurs de bande dessinée, peintres, décorateurs, architectes, graphistes et couturiers, des portraits de praticiens du métier, des sujets thématiques ainsi que des interviews croisés entre professionnels. « On va encore améliorer le chapitrage« , souligne Frédéric Bosser. En couverture du premier numéro : Jamie Hewlett, papa de Gorillaz. « Je voulais choisir un auteur super prolifique« , justifie le directeur de la revue.

On peut comparer la texture éditoriale des Arts Dessinés à celle d’une revue comme L’Oeil, l’aspect étant toutefois moins contemplatif et la maquette plus graphique. Frédéric Bosser dit vouloir s’adresser à tous publics passionnés d’expression artistique avec une publication transversale qui n’hésite pas à mettre l’accent sur le geste technique des arts appliqués et des arts industriels.
lesartsdessines_planche

La rédaction se compose d’un noyau dur de deux personnes en temps plein et d’un pool de contributeurs. Parmi les contributeurs présentis : « Jean-Claude Carrière a prévu de nous parler d’André François, Denis Robert, de Reiser, Gérard Manset de Brantôme… Nous comptons demander à Charlotte Le Bon, Juliette Binoche, Michel Gondry, Philippe Katerine, Éric Naulleau, Louise Bourgoin, Mathias Enard, José-Louis Bocquet, Jean Dufaux, Didier Convard, Jean-Luc Fromental, Alexandre Devaux, Dominique A… d’évoquer un auteur qui les a marqué. Tous se racontent fascinés, conquis ou influencés dans leur propre travail par l’expression graphique ; tous sont amoureux du dessin.« , ébauche Frédéric Bosser. Dans les prochains numéros, on devrait pouvoir reconnaître le trait de Sempé et de Tomi Ungerer.

La revue Les Arts dessinés s’est lancée à travers une campagne de financement participatif sur KissKissBankBank. 9000 euros ont été récoltés.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Related posts