Berlinale : les réalisatrice de l’Est à l’honneur

L’Ours d’or est allé à « Touch Me Not » de la Roumaine Adina Pintilie, le grand prix du jury à « Twarz » de la Polonaise Malgorzata Szumowska.

La 68ème édition du festival de cinéma la Berlinale a rendu aujourd’hui son palmarès. Le jury était présidé par le réalisateur, producteur et scénariste allemand Tom Tykwer, accompagné de l’actrice belge Cécile de France, du photographe espagnol Chema Prado, de la productrice américaine Adele Romanski, du compositeur japonais Ryūichi Sakamoto et de la critique américaine Stephanie Zacharek.

Touch Me Not, qui a remporté le prix du meilleur film, met en scène les efforts d’une femme (l’actrice britannique Laura Benson) pour surmonter sa phobie des contacts physiques. La réalisatrice mêle personnages de pure fiction et des hommes et des femmes qui tiennent le rôle qui est le leur dans la réalité. Twarz est une critique acerbe de l’emprise de l’Eglise catholique sur la population d’un petit village polonais.

« La valse de Waldheim », le film documentaire de l’Autrichienne Ruth Beckermann, Waldheims Walzer (la valse de Waldheim) qui raconte l’élection de l’ex-secrétaire général des Nations unies à la présidence autrichienne en 1986, alors que les révélations sur son passé pendant la seconde guerre mondiale se multipliaient, a reçu le prix du meilleur documentaire, attribué par un troisième jury.

Sur les dix-neuf longs-métrages qui concouraient pour l’Ours d’or, quatre seulement étaient l’œuvre de réalisatrices. Or, dès la soirée d’ouverture, cette édition de la Berlinale a été marquée par le mouvement féministe qui a pris davantage de voix dans les milieux du cinéma depuis l’affaire Harvey Weinstein.

The following two tabs change content below.
redaction

redaction

CM (animateur de communauté sur les réseaux sociaux) / Correspondant(e)s à l'étranger / Contributeurs/trices occasionnel(l)es / Stagiaires JRI et stagiaires presse écrite dans la rédaction pour moins de 3 mois.

Related posts