Le photographe de presse Shah Marai tué dans un attentat revendiqué par l’EI Kaboul

Le photographe de presse Shah Marai travaillait pour l’AFP depuis 1996. Il a été tué lundi en exercice à l’occasion d’un double attentat-suicide qui a également fait plus de 20 victimes.

Le photographe afghan Shah Marai, chef de la photo au bureau de l’AFP à Kaboul, avait débuté au sein de l’agence française en 1996 comme chauffeur l’année où les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan. Il était devenu photographe à plein-temps en 2002.

25 personnes ont été tuées dans cette double attaque suicide revendiquée par le groupe Etat islamique, selon un bilan du ministère afghan de l’Intérieur. Parmi eux figurent neuf journalistes, selon l’organisation Reporters sans Frontières (RSF) et le Centre des journalistes d’Afghanistan (AJC). Le porte-parole du ministère, Najib Danish, a fait état de six journalistes tués. (Source : AFP).

«Shah Marai était calme, souriant et positif. Il ne craignait jamais le danger», a témoigné l’un de ses amis d’enfance sur la BBC.

« Nous sommes dévastés par la mort de notre photographe Shah Marai qui témoignait depuis plus de quinze ans de la tragédie qui frappe son pays. La direction de l’AFP salue le courage, le professionnalisme et la générosité de ce journaliste qui avait couvert des dizaines d’attentats avant d’être lui-même victime de la barbarie. Une pensée pour les autres journalistes tués dans cette attaque », a exprimé Michèle Léridon, directrice de l’information de l’AFP.

Revoir les photographies de Shah Marai

Related posts