La Palestine officiellement représentée à Cannes

Farouk Atig, à Cannes

Pour la première fois en 2018, les Palestiniens disposeront d’un pavillon de représentation officielle au festival de Cannes, qui débute ce 8 mai. La délégation espère que cela fera changer les regards sur la Palestine.

Des films palestiniens ont déjà été présentés à plusieurs reprises à la grande messe du cinéma, qui débute le 8 mai, mais c’est la première fois que les cinéastes palestiniens disposeront d’un pavillon.

« La Palestine a presque chaque année un film sélectionné à Cannes mais jusqu’à présent nous n’avions pas de représentation officielle », a expliqué à l’AFP le cinéaste Mohanad Yaqoubi, un des co-fondateurs du Palestine Film Institute, « C’est très important d’avoir un organisme qui essaye de représenter (le cinéma palestinien) et d’établir des contacts ».

Le pavillon est en grande partie financé par le ministère palestinien de la Culture. Nous n’avons pas pu obtenir de qui que se soit les détails sur les sommes investies.

En 2017, le film palestinien Ghost Hunting, qui portait sur les prisons israéliennes, a remporté le prix du meilleur documentaire au Festival international du film de Berlin.En 2002, « Intervention divine » de Elia Suleiman avait obtenu le prix du jury au festival de Cannes.

Related posts