Fête royale à l’Elysée

C’est la photo qui fâche et qui fascine.La prise ressemble à une couverture de disque de hip-hop.

La photo a été prise par des proches du couple présidentiel au soir de la fête de la musique. L’Elysée a été transformé en dancing populaire urbain. Un geste de communication audacieux, qui fait clairement passer le message d’un Macron libéral au plan des mœurs.

On peut y voir un clin d’oeil au couple d’artistes américains protéiforme Jay Z et Beyoncé, qui ont investi le Louvre en produisant une puissante chorégraphie inspirée du hip-hop.

Sur l’image, diffusée vendredi sur Instagram par le directeur de cabinet de Brigitte Macron, Pierre Olivier Costa, le couple Macron pose entouré de danseurs du DJ Kiddy Smile.

« Gourou d’un club libertin », “entouré de transsexuels”; ainsi la frange conservatrice de Twitter fustige le président de la République. “Manu” ne veut pas qu’un galopin le tangue par son surnom mais brouille les repères en abaissant la magistrature suprême à une fêtes sulfureuse.

L’extrême droite n’aura pas manqué de remarquer que les musiciens et les danseurs étaient noirs de peau.

Quant aux twittos qui s’identifient à gauche, ils voient dans cet artifice un relans de fêtes royales, à l’instar de celles que donnaient le Roi Soleil. Pour un pognon de dingue.

Une chose est sûre : Macron fatigue.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Related posts