Les métiers du futur, c’est pour maintenant

SPÉCIAL PRINTEMPS DES
MÉDIAS

A Openclassrooms, le 9 avril, Isabelle Rouhan (Colibri Talent) lance « Les métiers du Futur » (First Éditions).

Avocat augmenté, éducateur de robot, éthicien des IA, médecin numérique, neuromanager,… l’entrepreneuse Isabelle Rouhan explore les métiers du futur. Un livre pour mieux comprendre les mutations du marché du travail.

A partir de différents portraits et témoignages, elle démontre les atouts de la mutation. Elle détaille pour nous, les enjeux de la mutation des métiers dans le monde de la communication.

Le futur des métiers

50% des heures travaillées est automatisable en France. L’obsolescence accélérée des compétences est une réalité. Les étudiants se forment alors que les métiers qu’ils exerceront dans sa vie n’existent pas encore. Certaines formations initiales supérieures n’envisagent même pas de construire leur offre d’apprentissage en l’alignant sur les compétences et des connaissances requises par l’évolution du marché du travail.

D’où l’urgence d’identifier les métiers en évolution, les univers en révolution, les métiers en innovation radicale.

0504C760-9269-46EF-BCCA-26A14B2596A6Il y a une pénurie de profils sur le digital : 900 000 en France, soit 11% des postes non pourvus dans le digital. Le digital fait disparaître des emplois mais en crée. Le Japon et l’Allemagne sont les pays les plus automatisés au monde et les pays où il y a le moins de chômage.

Le digital peut améliorer la diversité : les biais inconscients des algorithmes faits par des hommes blancs peuvent conduire à des conclusions racistes ou sexistes. Les métiers de l’éthique de la data sont un chantier important.

« La dynamique des échanges interpersonnels, ou encore l’évaluation de l’adéquation avec la culture d’une organisation, se prêtent mal à une démarche de modélisation. Et l’humain lui-même n’apprécie pas outre mesure, même quand l’équation fonctionne, de se savoir prédictible et réductible à ses données. C’est grâce au digital que nous pouvons aujourd’hui aller au-delà de nos propres réseaux, rencontrer de nouvelles personnes et confronter nos points de vue. C’est ensuite la rencontre physique avec l’autre qui se veut déterminante. Dans ce cadre, le hasard, l’envie, le goût des autres et l’audace doivent aussi avoir leur place pour construire le chemin de chacun vers son projet professionnel durable et son métier du futur. » détaille Isabelle Rouhan à nos confrères d’Offre Média.

Isabelle Rouhan, « Les métiers du futur» écrit en collaboration avec Clara Doïna Schmelck chez First Editions.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Related posts