Unknown-1

Fromage, not Farage !

#FromageNotFarage » : emblématique de l’humour décalé dont seuls les Anglais ont le secret, la formule est massivement scandée lors de la géante manifestation à Londres le 23 mars pour réclamer un nouveau référendum sur l’accord de Brexit. 200 000 citoyens britanniques sont installés en France. 400 000 Français vivent en Grande-Bretagne. Les pro-UE craignent de voir Londres isolée sur une île une fois le divorce d’avec l’Europe consumé. Principal acteur de cette rupture : Nigel Farage. L’ex-leader du parti nationaliste UKIP, n’avait cesse de répéter que l’UE était un gouffre financier pour ses concitoyens, la Grande Bretagne étant le 2e contributeur net au budget européen. En juin 2016, la Grande Bretagne se séparait par référendum de l’Union Européenne.

Immédiatement viral sur Twitter, #FromageNotFarage est repris par des comptes français puis par la presse hexagonale.
L’allusion au fromage est un hommage au rôle fondateur de la France dans la construction de l’Union européenne. Elle symbolise une volonté d’éviter un « hard brexit » et de poursuivre les coopérations entre la Grande Bretagne et ses voisins continentaux : union douanière, programmes de recherche scientifique, coopération économique.
On peut même y voir une manière d’exhorter la France à accepter que l’UE accorde un sursis d’un an à la Grande Bretagne pour décider plus sereinement des modalités de son retrait, scénario qu’Emmanuel Macron rejetait dans un premier temps. Finalement, le 11 avril dans la nuit, l’ensemble des dirigeants européens se sont mis d’accord sur un report du Brexit au 31 octobre 2019.

Plus profondément, on peut comprendre la référence au fromage comme la quête d’une convivialité qui manque à l’Europe actuelle, opaque et complexe à l’excès, et qui a de quoi rebuter les partisans du Brexit. Qui dit fromage dit partage. En bref, c’est le désir d’une Europe festive comme alternative au dédale technocratique que décrit Farage.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Vous pouvez également lire