Uchronie africaine

Le plasticien suédois Nikolaj Cyon, a dessiné une carte uchronique de l’Afrique politique. Quel serait l’aspect d’un continent dont les frontières politiques n’auraient pas été modifiées par les occupants venus d’Europe ?

Le site Franceinfo a déniché une carte uchronique tracée par l’artiste Nikolaj Cyon, et qui représente Alkebu-Lan en 1844, soit en l’an 1260 dans le calendrier de l’Hégire.

On comprend donc pourquoi le plasticien a opté pour le nom arabe du continent, « Alkebu-Lan », plutôt que pour celui latin d' »Africa ». de plus, il a représenté la carte selon l’usage islamique médiéval, en plaçant le sud en haut et le nord en bas.

La carte respecte les frontières linguistiques et les royaumes des nations indigènes : l’Empire songhaï, qui, à son apogé au XVIe siècle,s’étendait sur toute la boucle du fleuve Niger, du Mali au Nigeria actuels, et les royaumes du Congo ou du Katanga sont représentés.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Related posts