B0369B04-F57B-4A53-856B-74F19CBD836F

Alger : la liberté malgré tout !

Alger : reportage inédit au coeur de la ville qui ne décolère pas.

Le 23 ème vendredi de manifestation à Alger a lieu dans un relatif silence médiatique. La détermination des algérois rencontre un dispositif policier inédit. Des dizaines d’arrestations ont eu lieu en début de manifestation.

Si les manifestants ont obtenu des gages avec l’arrestation de hauts responsables proches de Bouteflika, ils réclament désormais le départ du premier ministre du président par intérim et surtout celui d’Ahmed Gaïd Salah, le chef d’état-major, qui s’est arrogé les pleins-pouvoirs.

Sur place, nos envoyés spéciaux pour Intégrale : Farouk Atig, Mouad Rouini et Yacine Lahcen.

Dialogue national au point mort

Depuis le 16 février 2019, la mobilisation de la rue algéroise contre le système Bouteflika ne faiblit pas. Contesté par la rue et lâché par l’armée, l’ancien président algérien a remis sa démission le 2 avril. Mais, trois mois plus tard, alors que les médias internationaux se désintéressent de la période transitoire inédite que vit l’Algérie, Alger continue de gronder.

BFC49D23-9C96-4CBC-B0FF-5CAA491F8CA6Six personnalités viennent d’être nommées par le chef de l’Etat avec pour mission, de conduire un dialogue national visant à mettre fin à la crise que traverse le pays depuis plusieurs mois maintenant. C’est ce qu’a annoncé un communiqué de la présidence de la République algérienne, publié hier, jeudi 25 juillet.

Reportage :
Farouk Atig, Mouad Rouini et Yacine Lahcen à Alger. Clara Schmelck et Alexandre Mahler à Paris. (26/07/2019) Exclusivité Intégrale.

The following two tabs change content below.
Alexandre Mahler
Alexandre Mahler est JRI junior à la rédaction d'Intégrales, après avoir été stagiaire à la rédaction. Il a fait ses débuts en couvrant les samedis les plus chauds des Gilets Jaunes en France, des matches de boxe et les vendredis de la colère en Algérie.

Vous pouvez également lire