58C22E7D-76D7-46D7-AAAA-1A4FCDD881C8

Arte veut continuer d’attirer l’attention


La chaîne franco-allemande a annoncé ses temps forts de l’année 2019-2020, ce jeudi 29 septembre, lors d’une conférence de presse. Arte ambitionne de stimuler l’éveil et l’attention de ses téléspectateurs, espérant de pouvoir rester une chaîne indépendante en cas d’intégration à la «holding» qui réunirait les différentes chaînes publiques.

C’est le cartable léger qu’Arte a fait sa rentrée : la chaîne vient de réaliser une saison 2018-2019 aux audiences record, avec 2,6% de part d’audience moyenne. Son offre linéaire et numérique est variée : documentaires, cinéma, magazines, podcasts, séries.

Revenir à une certaine forme de lenteur

Arte veut «revenir à une certaine forme de lenteur pour stimuler l’éveil et l’attention de chacun», a insisté Véronique Cayla,Cette saison, le vaisseau amiral de cette stratégie destinée en premier lieu à « ceux qui ne regardent plus la télévision comme leurs aînés », autrement dit, le public jeune, restera donc le site Arte.tv, avec une offre disponible sur la durée. Un site qui, du point de vue de la chaîne, constitue un « média à part entière », « avec sa propre temporalité et sa propre ligne éditoriale ».

« Vous connaissiez Arte+7 ? Aujourd’hui, nous vous offrons très régulièrement Arte-7 et Arte +30. Pour certains documentaires, c’est Arte+60 et parfois même, dans des cas exceptionnels, Arte+730, soit deux ans ! », a synthétisé Véronique Cayla. Selon elle, la diffusion en ligne anticipée de fictions et de séries compte désormais pour près d’un tiers de leur audience globale. Sur un an, pas moins de 78 millions de vidéos ont été vues en ligne, soit une hausse de 40% sur un an.

La chaîne mise beaucoup sur « Mytho », qui a reçu lors de la dernière édition de Séries Mania le prix du public et le prix d’interprétation féminine pour Marina Hands.

Arte avant les autres

Lors de la conférence de rentrée, Arte n’a pas manqué de tacler les offres audiovisuelles concurrentes pour souligner son avance. France Télévisions va proposer en avant-première chaque matin sur son site les programmes du soir ? Arte le fait déjà depuis deux ans. La série britannique « Peaky Blinders » est disponible sur Netflix ? C’est Arte l’a fait découvrir en premier au public français en 2015 et diffusera la saison 5 début octobre, période à laquelle les nouveaux épisodes seront disponibles sur la plateforme américaine. Côté podcasts, la chaîne franco-allemande a investi ce domaine il y a 17 ans avec Arte Radio.

Indispensable indépendance

La chaîne a fait savoir qu’elle avait participé à « l’effort de réduction des coûts » imposé par le gouvernement français à l’audiovisuel public. Ce sont ses investissement sur la production qui en ont pris un coup.

Il lui est à présent demandé, dans le cadre de la réforme de l’audiovisuel en cours d’élaboration, d’envisager d’être intégrée à la «holding» qui réunirait les différentes chaînes publiques.

Pour Arte GEIE, la structure qui réunit Arte France et Arte Allemagne, cette future intégration est «possible» mais à condition qu’elle ne déroge pas aux principes d’indépendance « très particuliers » de la chaîne, a averti son président, Peter Boudgout.

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Vous pouvez également lire