29C6ECF1-9FAA-4947-977D-44E57085CE90

Un observatoire des métiers du futur

SPÉCIAL PRINTEMPS DES MÉDIAS

Encore à l’etat de projet sur la plateforme KissKissBankBank, l’Observatoire des métiers du futur devrait bientôt voir le jour. Développé en Open data, cet outil démocratique permettra à tous de bénéficier d’un meilleur accès à la connaissance des formations et de l’évolution du monde du travail, avec pour mission de contribuer à l’employabilité du plus grand nombre.

Open data

Créer en open data un baromètre des métiers du futur pour permettre à chaque personne de choisir tout au long de sa vie avec une pertinence plus fine son parcours professionnel : tel est le projet d’Isabelle Rouhan, directrice d’un cabinet de recrutement.

L’association Observatoire des Métiers du Futur (en cours de création) sera présidée par Isabelle Rouhan, qui dirige le cabinet de recrutement COLIBRI TALENT et a publié aux Editions FIRST « Les Métiers du Futur » en avril 2019.

Ce projet de baromètre des métiers du futur au moyen de l’open data est un enjeu pour la démocratie : c’est en amont que les enfants et leurs famille doivent avoir connaissance en temps réel des formations les plus pertinentes et les métiers qu’ils auront la possibilité de pratiquer.

L’employabilité

L’association réunit des organisations et des personnes passionnées par la transformation du travail, et souhaitant améliorer l’emploi et la qualité des transitions professionnelles en France.

La mission de l’Observatoire des Métiers du Futur est de contribuer à l’employabilité du plus grand nombre en décryptant dans la durée les tendances de l’évolution des métiers en France. L’ambition est d’avoir un impact sur le débat public.

Les élèves qui sont en ce moment au primaire ou au collège connaîtront un monde du travail très différent de celui qui existe aujourd’hui. Leur futur métier aussi n’existe sans doute pas encore. En effet, un rapport publié en 2017 par DELL et le Think Tank californien « L’institut du futur » affirme que 85% des métiers qui seront exercés en 2030 par les écoliers d’aujourd’hui n’ont pas encore été inventés.

Documenter et appréhender les transformations du travail

« Pour documenter et mieux appréhender la transformation du travail, l’Observatoire des Métiers du Futur conduira en 2019/2020 deux études :

– Une étude qualitative, basée sur des entretiens individuels avec des dirigeants et des acteurs de l’emploi et de la transformation des métiers en France (par exemple, Pôle emploi*, LinkedIn*, France Apprenante, OpenClassrooms*, La Villa Numéris, Boost.rs, BPI France*, Majorelle RH, Adecco*…).

– Une étude quantitative barométrique (1 vague par an) sur les nouveaux métiers réalisée sur la base de data Open Source (Exemple : API Google Jobs, API LinkedIn, Données Pôle emploi via API La bonne boite).

________________________________________
Budget prévisionnel : 8000 euros par an – Coût développeur(se) : 2000 euros HT – Coût site web + hébergement + référencement Google : 2300 euros HT – Coût attaché(e) de presse : 1500 euros HT – Coût comptable et frais bancaires : 1000 euros HT – Event de lancement : 1000 euros HT (hors partenariats et échanges marchandises)

La collecte Kisskissbankbank est prévue pour financer 50% du projet, le reste devant provenir de subventions.

* sous réserve »

DISCLOSE STATEMENT (Déclaration d’intérêt) : Clara Schmelck, journaliste d’Intégrale, est co-auteur de l’ouvrage « Les métiers du futur ».

The following two tabs change content below.
Clara Schmelck
Clara-Doïna Schmelck, journaliste, philosophe des médias. Rédactrice en chef adjointe d'Intégrales - est passée par la rédaction de Socialter ; chroniqueuse radio, auteur, intervenante en école de journalisme et de communication (Celsa ...).

Vous pouvez également lire